Lorsque l’on demande à Françoize Boucher de détailler ses centres d’intérêt ça donne ça :

« En vrac… Manger des huîtres avec des moufles énormes au mois de juillet avec mon amoureux et juste après aller déposer un coquillage souriant sur la tombe de Prévert.

Les rencontres magiques, les voyages dans mon crâne ou dans des pays plus lointains.

Marcher sur la plage de %XZW*** (nom de code pour continuer à ne croiser presque PERSONNE).

Les bouquins qui avalent le monde entier autour de moi.

Les belles idées généreuses (petites ou grandes).

JOUER à celui qui tiendra le plus longtemps en équilibre sur les mains.

RIGOLER avec mon homme, mes enfants et mes potes.

DÉVORER le meilleur cheese-cake de paris (secret) et du peanut butter (crunchy).

Les beaux voyages, les jolies choses réalisées en toute simplicité. bosser aussi (ouille j’ai failli oublier).

La chouette manière qu’a le hasard de n’en être jamais vraiment un.

L’observation et le décalage immédiat des bribes du quotidien qui nous emmerdent en général.

L’humour décalé, voire absurde (complètement j’adore).

Un arbre spécifique et unique dans Paris devant lequel je vais souvent me planter pour lui demander son avis.

LONDRES ET LES ANGLAIS ( j’ai dû être Anglaise dans une vie précédente).

LA POÉSIE AUSSI. »

 

Livres 1

Alors, forcément, lorsque Françoize Boucher écrit des livres, eh bien ça donne ça :

Un livre qui fait aimer les livres, même à ceux qui n’aiment pas lire.

Un livre qui fait aimer les autres.

Un livre de devinettes complètement folles dingue avec la réponse écrite dans le miroir.

Un livre qui explique enfin tout sur les parents, comme pourquoi ils te font manger des légumes et tout le reste.

Un livre qui fait aimer les mots.

Ou un livre qui te dit qu’il faut faire l’amour et pas la guerre… mais celui-ci est pour les grands, seulement !

Livres 2

Envoyer cet article à un ami :

Email de votre ami(e)
Votre message
Recopiez le code de sécurité ci-dessous